h-20-1672541-1251442979Belgique, de la taille de la Bretagne avec un peu plus de 11 millions d’habitant environ un sixième de la France…

Crise politique

Drôle de Belgique, qui par une absence de gouvernement pendant 194 jours en 2008, suivi d’une absence de gouvernement de 541 jours (soit 18 mois) en 2011, la plus longue crise politique de l’histoire contemporaine européenne n’a choqué personne ou du moins n’a pas eu aucune d’incidence dramatique dans notre système de rotation des pouvoirs.

Bruxelles considéré comme la capitale européenne, ne cessa et ne cesse de jouer avec ses lobbyistes (comme le présente The Brussels Business dans l’article précédant Think Tanks). Ne souhaitant pas se détourner de ces plans européens, Bruxelles plus européen que nationaliste, remettrait-il en cause l’intérêt d’un gouvernement à l’échelle d’un état ? Laissant ainsi le roi tournicoter sur sa chaise. Ce même roi préférant jouer les grandes pompes devant les média médusé d’une retraite bien mérité par son abdication du 21 Juillet 2013.

Belle exemple, qu’un gouvernement laissé à l’abandon puisse n’avoir connu aucune mésaventure et même une certaine nostalgie d’un autre pouvoir possible.

Histoires belges

Portant les belges n’ont pas toujours été de bon exemple. L’exploitation du caoutchouc naturel au Congo (belge) par exemple, connu l’un des holocauste les plus meurtrier du monde devant la second guerre mondiale. Le rapport du diplomate britannique Roger Casement en 1904 donne un chiffre de 3 millions de personnes, Adam Hochschild l’auteur du livre (Les fantômes du roi Loepold) de 10 millions et l’Encyclopædia Britannica donne une perte de population de 8 à 30 millions. Dur…

Éducation

Peut-être qu’en cherchant du coté de la jeune génération, nous pourrions mieux comprendre ce pays ? J’ai ainsi découvert que la « philosophie » est éduquée depuis le plus jeune age dans les écoles primaires belges. Même si l’on pourrait parler de cours de « morale non conventionnel » ou de « morale laïque » pour ne pas jouer sur les mots, il n’en reste pas moins une éducation de l’ouverture d’esprit en parallèle des cours de religion.

Cette ouverture d’esprit leur permettant sans doute de mieux rire de nos histoires à leur encontre, pourrait-elle s’insérer dans notre débat français sur la laïcité ? En tout cas, en Belgique, l’encadrement de l’enseignement (religieux) fait bon ménage avec le dialogue. Bien que, l’initiative française fait ces essais, comme le montre le film Ce n’est qu’un début d’une classe de maternelle en Seine-et-Marne (77) :

Artistes

Pour finir, les belges offrent une inspiration avec leurs bouquets d’artistes qui nous embrouille (François de son prénom), nous font danser avec Stromae avec ses petits airs de Brel (mais non c’est sa sœur sur canal+), nous font rire et réfléchir avec Stéphane de Groodt (aussi sur canal par exemple) et nous font également réfléchir mais la c’est pas pareil, c’est Van Damme, on ne peut plus rien dire… comme les belles frites !