TTankAujourd’hui, être menteur efficace est bien plus intéressant qu’être défendeur de la vérité. Le sens du débat se perd dans nos informations quotidiennes. Ce débat doit être retrouvé afin d’observer un dialogue, à défaut d’être pour ou contre, de droite ou de gauche. Avant de savoir s’il on a bien répondu, il est toujours plus important de savoir si l’on se pose la bonne question. Les think tanks sont ici pour nous aider à nous poser les bonnes questions et peut-être nous éclairer, regroupant des experts et produisant des études et des propositions dans le domaine des politiques publiques et de l’économie. Leur rôle selon Wikipédia :

Pour Peter Singer, les think tanks font un lien — il utilise la métaphore de la chaîne de bicyclette — entre le monde de la recherche et le monde politique, et apportent une rigueur académique à l’étude des problèmes contemporains. Pour James McGann, directeur du Think Tanks and Civil Societies Program à l’université de Pennsylvanie et éditeur du classement mondial des think tanks, ceux-ci « aident à mettre au point les agendas politiques et dressent des ponts entre le savoir et le pouvoir »

Aujourd’hui, c’est claire que « l’État ne peut pas tout » comme l’avait si bien dit M. Lionel Jospin. Par exemple, les lobbyistes sont les acteurs des décisions politique au plus haut niveau et influence très largement le pouvoir mondial (voir le film The Brussels Business sur Arte, pour comprendre comment sont créées les lois qui déterminent la vie de plus de 500 millions d’Européens en suivant un lobbyiste représentant de 40 multinationales pour plus ou moins 50% du PNB de l’Union européenne).

A l’inverse les think tanks sont souvent créés pour appuyer un politicien, chacun le sein, permettant à leur tour du lobbying. Malheureusement, tout comme les lobbyistes, les think tanks restent dans une sphère de réflexion en lien direct avec les politiques apportant que trop peu de lumière citoyenne. Certes, aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Allemagne, les laboratoires d’idées disposent d’une force de frappe politique incommensurable par rapport à ce qui existe en France. Mais avec le temps, cette approche américaine fini bien par trouver sa route.

Par ailleurs, les groupes de réflexion ou laboratoires d’idées peuvent élaborer et formaliser une méthode d’anticipation politique comme le propose le Laboratoire Européen d’Anticipation Politique (Leap) pour l’année 2020. Avec une lettre mensuelle sur l’évolution du système global (politique, financier, monétaire, économique), l’évolution de l’UE, le Leap2020 analyse et conseil les perspectives avenirs de notre société.

D’autre part, contrairement au média relayant l’actualité minuté et chronométré, les think tanks peuvent analyser et nous permettre de comprendre les problématiques globales. Par exemple, le groupe nommé Roosvelt2012 souhaite « contribuer à la formation d’un puissant mouvement citoyen, d’une insurrection des consciences qui puisse engendrer une politique à la hauteur des exigences ». Ce collectif explique clairement et simplement à tout citoyen quels sont les  chantiers prioritaires décomposés en réformes.

Dernièrement en date, le think tank de l’économie sociale et solidaire : Le labo ESS nous fait découvrir l’influence de l’ESS dans notre monde au travers de chiffres et de cas concrets. Également sorti depuis peu, le think tank de la fondation Nicoles Hulot pour la transition écologique. Et si les think tanks offrait une prise de consciences du chemin à parcourir ?